Mercredi 14 Août 2019

FinanSys Solutions: à chacun son métier

Massimo de Simoni_1.jpg

Juridique, fiscal, économique: tels sont les domaines qu’une PME doit maîtriser si elle veut assurer son succès. Mais ce triple défi qui peut l’éloigner de son core business est rendu chaque jour plus difficile par l’adoption de nouvelles normes ou le durcissement des contrôles étatiques. Avec ses spécialistes métiers et la veille active qu’elle assure, FinanSys Solutions offre des solutions personnalisées pour une gestion financière et comptable mutualisée ne nécessitant aucun investissement de base.

Fiducia, ae. Ce mot qui signifie «confiance» en français évoquera à coup sûr des souvenirs à toutes celles et tous ceux qui ont appris le latin à l’école secondaire ou à l’université. Plus important, il symbolise à lui seul, d’un point de vue étymologique, la nature du lien qui existe entre une fiduciaire et son client. Massimo de Simoni, CEO chez FinanSys Solutions et expert diplômé en finance en comptabilité, le sait mieux que personne, lui qui a créé au fil des ans un rapport de confiance, justement, avec les entreprises à qui il propose des prestations fiduciaire et comptable taillées sur mesure. Mais si cette évidence n’a généralement pas besoin d’être rappelée, il en est d’autres qui doivent l’être de manière fréquente, voire faire l’objet d’une approche pédagogique.

Une pression de plus en plus forte

De quoi parle-t-on, au juste? «Beaucoup de PME sont convaincues qu’elles ont les outils et les compétences pour gérer l’ensemble de leur comptabilité. C’est vrai jusqu’à un certain point, mais c’est faire abstraction de la tendance que nous observons depuis plusieurs années. A savoir l’adoption régulière de nouvelles normes et le durcissement des contrôles étatiques, notamment en matière d’impôt à la source et d’allocations familiales», relève Massimo de Simoni. Selon lui, les entreprises devraient même être soumises à l’avenir à une pression de plus en plus forte, qui risque de les détourner de leur core business, et dont les conséquences en cas de non conformité légale sont potentiellement dévastatrices.

D’où l’intérêt des services développés par FinanSys, modulables à souhait, et qui présentent un triple avantage: «Premièrement, ils ne nécessitent aucun investissement de base sous la forme de l’implémentation d’un coûteux logiciel. Les outils sont accessibles en ligne, via une liaison cryptée selon les mêmes standards que ceux des banques, et leur grande convivialité dispense de toute formation. Deuxièmement, la facturation est mensuelle et forfaitaire, ce qui est l’assurance pour les chefs d’entreprise d’un contrôle optimal des coûts. Troisièmement, nos équipes de spécialistes métiers sont disponibles en tout temps, ce qui signifie que les affaires comptables ne sont plus soumises aux variations en termes de personnel (maladie, accident, départ, etc.)», explique Massimo de Simoni, tout en soulignant l’émergence au niveau mondial d’un trend en matière d’externalisation des services financiers. «C’est bien la preuve que la formule a ses avantages.»

L’expertise de Interiman Group

Le tableau ne serait pas complet sans une précision d’importance. FinanSys propose non seulement ses services aux PME, mais elle gère aussi l’entier du back-office de Interiman Group. Une mission d’envergure quand on connaît la vitesse à laquelle l’enseigne se développe et voit ses ventes augmenter, et aussi riche d’enseignements dans la mesure où elle a permis de développer des compétences spécifiques dont bénéficient toutes les entreprises clientes. Philipp Schläfli, directeur chez FinanSys, souligne d’ailleurs l’intérêt de bénéficier à l’interne d’un pool de spécialistes: «Depuis janvier 2018, nous avons internalisé les fonctions de contrôle de l’impôt à la source et des allocations familiales. Toute la journée, nos collaborateurs traitent ces questions complexes, spécifiques à chaque canton et en évolution constante; ils sont de plus en lien avec les différents services administratifs qui les gèrent, d’où un accès privilégié à une information de première main. Pour toutes ces raisons, nos services offrent une forte plus-value aux PME.»

Pour s’en convaincre, quelques chiffres encore. Interiman Group dispose de 62 succursales à travers tout le pays, et certaines de ses enseignes, à l’instar de Hotelis, comptabilise plus de 50’000 missions temporaires par année. «Quand on sait que, dans le secteur du placement temporaire, les salaires sont versés chaque semaine, on imagine aisément le casse-tête que représenteraient les volets administratifs et comptables si nous ne disposions pas d’équipes spécialisées. Sans parler même de la question des allocations familiales, dont le versement ou non est décidé par les caisses de compensation, et qui obligent les entreprises qui gèrent la question elle-même, c’est-à-dire sans l’expertise dont nous disposons, à avancer des sommes qu’elles ne sont même pas certaines de pouvoir récupérer», conclut Philipp Schläfli.

A découvrir également

Voir toutes les news