Placée sous la direction d’Eric Cavada, la nouvelle succursale sise à l’avenue de la Gare 38 mise sur les secteurs de la construction (gros œuvre, second œuvre) et de l’industrie pour s’implanter durablement dans la cité octodurienne. Grâce au dynamisme de la région et à la mise en place de mesures d’hygiène strictes sur les chantiers, la demande a été particulièrement soutenue durant tout l’été. A la plus grande satisfaction de l’ancien joueur de Première Ligue et de son équipe, forte de cinq collaborateurs.

Voilà sept ans déjà qu’Eric Cavada a franchi le pas. Ancien footballeur de Première Ligue,  titulaire d’un CFC de polymécanicien et de monteur-électricien, ainsi que d’une maîtrise fédérale en mécanique, le Valaisan s’est orienté vers le placement de personnel au début des années 2010. Son certificat RH en poche, il a gravi tous les échelons dans une structure locale et découvert un univers qui l’a tout de suite passionné. «Cela tient aux contacts que l’on noue avec les candidats et les entreprises, mais aussi à la nature même de l’activité, qui nécessite à la fois des connaissances techniques, beaucoup d’entregent et une grande flexibilité», lance Eric Cavada, aujourd’hui responsable de l’agence Interima de Martigny.

Esprit de partage et travail d’équipe

Son nouveau défi professionnel, il l’a entrepris avec sa Dream Team à lui, une équipe en laquelle il a toute confiance et qui compte cinq collaborateurs – Séverine Stalder, Marlène Ulrich, Julien Antille, Gilbert Lima et Filipe Ferreira. «Nous avons déjà travaillé ensemble par le passé, ce qui est un énorme atout quand on vise l’implantation pérenne d’une nouvelle succursale. Par ailleurs, nous pouvons compter sur le soutien de notre “père” à tous, Christophe Moulin, qui est non seulement ambassadeur de Interima, mais qui travaille aussi à nos côtés en qualité de freelance», poursuit Eric Cavada.

L’évocation de Christophe Moulin n’est pas fortuite. Ancien joueur du FC Martigny-Sports et du FC Sion, l’homme a entraîné le FC Monthey, le FC Martigny-Sports et le FC Sion, avec qui il a décroché le 10e titre en Coupe de Suisse du club sédunois à l’issue de la saison 2005-06, avant de poursuivre sa carrière dans le secteur du placement fixe et temporaire. «Christophe Moulin m’a mis le pied à l’étrier, et, si je suis parvenu à m’épanouir dans le métier qui est devenu le mien, c’est en grande partie grâce aux 1001 conseils qu’il m’a prodigués.»

La trajectoire d’Eric Cavada n’est pas sans rappeler celle de plusieurs figures incontournables de Interiman Group, à commencer par Raymond Knigge, son fondateur et président. Faut-il y voir un hasard? «Assurément pas, lâche le directeur de Interima Martigny. Le football est une formidable école de vie. D’une part, on y cultive un esprit de partage qui crée une émulation positive; d’autre part, on travaille en équipe et cette collaboration de tous les instants nous permet de rester sereins même lorsque l’on est confrontés à des situations exigeantes. Pas étonnant dès lors qu’il y ait autant d’anciens professionnels dans les rangs de Interiman Group.»   

Un démarrage réjouissant

S’il est encore un peu tôt pour tirer un premier bilan, Eric Cavada se réjouit néanmoins de la manière dont les activités ont démarré à Martigny. Dans le prolongement d’un printemps durant lequel les chantiers n’ont pas été interrompus, notamment grâce à la mise en place de mesures d’hygiène strictes, la saison estivale a tenu toutes ses promesses dans les secteurs du bâtiment et de l’industrie. «Nous avons même eu parfois de la peine à trouver les spécialistes dont nous avions besoin. Dénicher une main-d’œuvre qualifiée reste un exercice difficile, mais nous pouvons par chance compter sur notre réseau et les rapports étroits que nous avons noués au fil des ans avec les candidats et les entreprises de la région. Sans oublier mon équipe, sans laquelle je ne serais rien, et qui m’a fait l’honneur de me suivre dans cette nouvelle aventure.»

  • Partager cet article